Ces français qui partent aider les enfants du monde

La cause des enfants du monde touche encore un grand nombre d’enfants. De nombreux bénévoles décident de partir afin d’aider les pays sous-développés. Et pour cause, 152 millions d’enfants travaillent dans le monde et plus de la moitié auraient subi des formes abusives de travail. Esclavage, prostitution, travail dans les mines, trafic de stupéfiants, tout y passe. La région la plus touchée au monde est l’Afrique subsaharienne : Afrique du Sud, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Cameroun… Ce fléau touche 3 à 7 % des enfants à travers le monde et constitue le principal obstacle à l’éducation des enfants du monde. Malgré la convention internationale des droits de l’enfant de 1989, le problème ne semble pas disparaître.

 

Les citoyens français qui décident de partir et d’aider ces enfants effectuent un travail de prévention, d’intervention et de réinsertion. Un travail de sensibilisation pour informer les familles ainsi que leurs enfants des conséquences d’un tel travail, et de leurs droits face à ce type d’abus. Un travail d’intervention afin de mettre en place des structures pour procurer aux enfants les meilleurs soins et une meilleure éducation.

 

Depuis les années 2000, le nombre d’enfants qui travaille a diminué d’un tiers, c’est-à-dire que 31,6 % de ce travail aurait été éliminé. Nous pouvons constater au travers de ces chiffres que la solidarité envers la cause humanitaire porte bien ses fruits.

Le bénévolat dans les associations humanitaires

 Plus de 13 millions de bénévoles seraient actifs en France.

 

Face à ces enjeux loin de la France qu’on connaît, mais tellement présents, beaucoup décident de s’engager dans des associations humanitaires. Le bénévolat donne un sens à la vie par le fait de défendre une cause, de faire une action qui apporte des résultats concrets, de la joie là où on n’espère plus en avoir, de la reconnaissance et de la gratitude. 

 

Des associations se créent régulièrement et accueillent toujours plus de bénévoles, dans le but de parvenir à remédier de cette situation alarmante. 

 

L’association « Asso Kamba » parmi tant d’autres, est une association pour enfants du Burkina Faso, créé en 2012, dont l’objectif est d’aider la petite enfance principalement, elle actionne et met en place des structures dans le but de s’adapter aux besoins de chaque enfant. 

S’engager dans une mission humanitaire

 S’engager dans une mission humanitaire demande humanité et empathie de la part des bénévoles. Aider les jeunes enfants issus de pays du Sud préconise du temps et une participation entière. Parvenir en aide à un peuple défavorisé et réduire les inégalités, voilà le but des associations qui œuvrent pour la cause des enfants du monde. Une cause qui ne porte pas encore l’intérêt de tout le monde, pourtant elle existe bien et elle est au cœur de nos problématiques mondiales. 

 

Un bénévolat réussi, c’est rester fidèle à soi-même et à ses valeurs, et prendre du plaisir dans sa mission. Avant de choisir sa mission, il est important de se poser les bonnes questions. Avec quel public je souhaite travailler ? Combien de temps ai-je à y consacrer ? Ai-je les épaules nécessaires pour faire face à cette réalité ?